Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

La structure de l'égo et son importante présence

 

ego.jpg

"Ego" est le substantif tiré du pronom personnel grec "εγὠ"  signifiant « "je/moi".

Il désigne généralement la représentation et la conscience que l'on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou au contraire comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).

 

 

 
Nous avons choisi aujourd'hui d'apporter une explication sur la structure de l'égo et l'importance de sa présence en nous.

L'égo entre intégralement dans notre processus de co-création, c'est-à-dire qu'il doit être utilisé de manière à prendre suffisamment de place, mais sans TROP prendre de place.

Comme tout, l'égo doit être en équilibre à l'intérieur de nous.

Le mot égo signifie "Moi", notre "Moi".
Et ceci sous-entend de penser à nous.
L'égo s'occupe de ceci ou de cela, mais il a besoin d'être appuyé par notre pensée.

Cela signifie que par certains moments, il est important de penser au Moi, comme à d'autres moments, il est important de maîtriser et de retenir notre égo. Notre égo est ce qui forme notre personnalité.


Il est évident que l'apport de la conscience et la connexion avec la vibration divine constituent un tout, mais surtout permettent à l'égo de s'équilibrer avec notre bonne volonté et notre responsabilisation. Et c'est là toute son importance: la  RESPONSABILISATION !

Notre égo est conçu pour nous appuyer lorsque nous devons nous affirmer et ce, de manière responsable et respectueuse.


Notre égo doit être présent pour nous éviter la dévalorisation.
Et ici, nous ouvrons une porte:

Nous croyons tous que c'est à cause de notre égo que nous nous dévalorisons. Ceci est faux.

Nous nous dévalorisons car nous utilisons notre libre arbitre pour penser de manière négative et diminuée de nous-mêmes.
Nous reviendrons sur cela.


Notre égo sert aussi à ce que nous puissions nous créer une vie confortable où nos besoins essentiels tel nous nourrir, boire, nous laver, nous loger, nous vêtir soient comblés. 


Et certainement, notre égo peut contribuer à un confort supplémentaire qui doit se vivre humblement. 


Il n'y a rien de mal à acquérir des biens matériels ou de l'argent.
L'égo participe à tout cela  mais tout doit être équilibre.
Cela signifie que nous devons être à l'aise d'avoir ce matériel ou cet argent et surtout, ne pas avoir peur de le perdre, tout comme ne pas en posséder ou en avoir plus n'est pas une nécessité absolue. 


Nous avons notre libre arbitre pour déterminer où nous voulons nous situer.


Le moment où l'ego prend trop de place intervient lorsque nous accumulons des biens matériels ou de l'argent pour tenter de nous sécuriser. 


Nous pouvons posséder tout l'argent et tout le matériel que nous voulons. Cela dépendra du pouvoir de création de chacun.

Mais alors, ne le faisons pas par insécurité, ni par vanité, par reconnaissance ou par vengeance, car nous nous attirerons des problèmes.


Revenons à la dévalorisation.
Les jugements que nous avons à propos de nous-mêmes sont la cause de l'abaissement de notre taux vibratoire de par l'interprétation que nous faisons de certains évènements, de certains comportements ou de certaines personnes.


A ce moment-là, notre égo n'a pas d'autre choix que de battre en retraite car notre libre arbitre a toujours prédominance sur notre égo. Il lui obéit toujours.


Lorsque nous choisissons de nous dévaloriser, de nous taper dessus, de nous forcer, de nous diminuer, de nous ternir ou de nous souiller, notre égo cède la place à notre libre arbitre.

C'est ainsi qu'il en est de notre ressort et de notre responsabilité, avec l'aide de notre libre arbitre, cessons cela pour permettre à notre égo de reprendre sa place. 


Mais si nous sommes constamment en train de nous bafouer, de nous diminuer et de nous dévaloriser, notre égo n'a pas sa place.
Nous affecterons alors notre capacité de création axé sur notre confort de la vie.

Et c'est ainsi que certaines personnes, au lieu de redonner la juste place à leur égo, se déresponsabilisent lorsqu'ils sont sans argent ou sans biens.


Ils s'en prennent aux banques, aux gouvernements, à ceux qu'ils considèrent riches.

Ils se déresponsabilisent, jugent et persécutent ces personnes et ces organisations. 


La personne qui est dans ce schéma comportemental est trop orgueilleuse pour dire qu'elle a une pauvre estime d'elle-même. Mais si, avec notre libre arbitre, nous choisissons de stopper cela, nous permettons à notre égo de reprendre sa place.

De la même manière, lorsque nous envions quelqu'un ou lorsque nous jugeons quelqu'un, notre égo s'enflamme et à ce moment, dans notre pensée, notre égo saute sur cette personne, la juge, la frappe, la violente, la moralise, la persécute, etc. 


De nouveau, nous devons avoir recours à notre libre arbitre pour ramener notre égo à son juste niveau. Mais sans égo, nous nous dévalorisons jusqu'à la moelle osseuse.  Nous détruisons notre squelette et tout ce qui le compose.
Et avec trop d'égo, nous affectons tout autant notre capacité de création que si nous nous dévalorisions.

Il est cerain que nous obtiendrons des résultats, mais des résultats qui seront pour nous très négatifs, désagréables et insatisfaisants.

Notre égo est à notre service et nous obéit, mais nous devons prendre conscience de tout ceci. Notre égo nous protège en cas de danger si notre intégrité physique est menacée. 


Grâce à la connexion divine, nous élevons notre vibration et notre ego, qui à ce moment-là, s'équilibre automatiquement. 


Mais lorsque nous abaissons notre vibration, notre égo se manifeste.


Trop peu d'égo ou trop d'égo, les deux sont un déséquilibre. 


Un égo juste, accompagné de la connexion divine, fera de nous un être plein de compassion, d'humilité, d'amour, de respect et d'authenticité, pour nous-mêmes et pour les autres. 


Cette authenticité, ira même jusqu'au plus profond de nos pensées pour nous purifier.

Celui qui a peur laisse toujours son égo prendre trop de place. 

Ce qui se passe dans nos pensées au niveau de la peur et de l'intimidation est porteur de conséquences équivalentes à ce que nous exprimons par nos comportements.

Ne croyons pas que parce que nous cachons ceci ou cela, que nous sommes en mesure de cacher ceci ou cela à l'Intelligence Universelle !
Tout ce que nous pensons est entendu et enregistré et est porteur de conséquences immédiates à l'intérieur de nous-mêmes.
Elle se matérialiseront dans la matière si nous ne rectifions pas le tir, c'est-à-dire redonner la juste place à notre égo.

L'assoiffé de pouvoir vit beaucoup de peur.
Ayons de la compassion pour ces êtres, car l'assoiffé de pouvoir n'a aucune maîtrise de son ego.
S'il croit que nous sommes une menace, il peut nous détruire car son égo n'hésite pas une seule seconde.

Il en est de même pour nous. Si nous devenons assoiffés de pouvoir, nous adopterons ces mêmes comportements. Et c'est dans un grand manque de respect et d'humilité que nous heurterons des gens sur notre passage.


Celui qui ne maîtrise pas son égo et qui le laisse prendre trop de place tend vers la mégalomanie. C'est-à-dire à être toujours le meilleur et à réaliser des choses qui non seulement dépassent tout entendement mais qui créent beaucoup de dommages et de destructions sur son passage.

De la même manière, celui qui a un égo juste et qui est en connexion avec sa vibration divine sera en mesure de créer autant que le mégalomane, mais dans l'amour. 


Tous ceux qu'il croise sur son passage sont bouleversés par l'amour et la sagesse qui l'habitent.
Ceci est la résonance de Dieu. 


Ainsi, tout ce qui sera fait créera beaucoup de bien, beaucoup de guérisons, mais l'humilité devra toujours être de mise.

Notre égo est notre ami, pas notre ennemi. 


Il ne faut pas tuer son ego, mais le limiter, l'affiner.
Si nous tuons notre ego, nous nous écroulons.
Non seulement nous sommes pauvres, mais nous n'avons plus de personnalité, plus de caractère.
Nous devenons une victime.


Notre égo est nécessaire.
Un égo équilibré nous maintient dans un processus de création équilibré, là où notre création n'affecte et ne lèse personne.


Nous sommes alors dans un processus personnel de création.


Avec un égo équilibré et une connexion divine, nous laissons des traces d'amour et de compassion partout où nous passons.

 
Nous possédons tous, le potentiel de réalisation et chacun d'entre nous sommes sur la route de l'évolution spirituelle qui nous mène vers cet équilibre et cette sagesse.

Nous sommes tous bénis et protégés divinement.

A bientôt quelque part Chers CO-Créateurs ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Clovis Simard 06/10/2012 22:54


Blog(fermaton.over-blog.com).No-8. - THÉORÈME SANDWICH.- La structure de la pensée.

Clovis Simard 06/10/2012 18:55


Blog(fermaton.over-blog.com).No-8. - THÉORÈME SANDWICH.- La structure de la pensée.