Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

Nourrir son corps physique et éthérique

 

36-Top-Right-7368.jpg

 

De quoi est constitué un aliment ?

 

La plupart d’entre nous connaissons la nourriture et nous savons bien que celle-ci est constituée d’éléments liquides, solides ou gazeux.

 

Ces éléments à eux seuls sont capables de conserver ou de rétablir la santé physique et psychique.

 

Pourtant nous nous occupons moins des matières plus subtiles que sont les odeurs et qui appartiennent au domaine de l’air.

 

Quant au coté éthérique de l’aliment, il reste un domaine écarté et négligé, totalement ignoré. C’est pourtant grâce à cette partie de l’aliment que nos corps subtils se nourrissent.

 

Quelle est la place de l’aliment dans notre société ?

 

Tous les pays de tous les temps se battent pour que les aliments aient la première place dans notre vie ? Nombreuses guerres ou révolutions trouvent leur origine dans l’alimentation.

 

Notre attitude humaine envers la nourriture n’est pas si différente du règne animal : l’instinct.

 

Nous n’avons pas encore compris l’importance de la conscience dans l’acte de manger.

 

Comment se déroule un repas dans la plupart des familles aujourd’hui ?

 

Il suffit d’observer…

 

Remarquer comme personne n’a rien à se dire avant de passer à table.

Pendant que l’un est sur la console, l’autre est devant l’ordinateur ou la télévision.

 

Dès que nous nous attablons, tous ont des histoires à raconter, voire des comptes à régler.

 

Les têtes s’agitent et les pensées vont, viennent.

 

Nous parlons, nous discutons, parfois même nous nous disputons…

 

La nourriture n’est pas mastiquée.

 

Avec ou sans la télévision, la nourriture est absorbée mécaniquement, de façon inconsciente.

 

En agissant ainsi, aucun processus ne se déroule comme il faut. La digestion est ralentie, les sécrétions ne se font pas correctement et l’élimination des toxines est compromise.

 

Des milliers de gens se rendent malades sans pourtant savoir que leurs maux proviennent en majeure partie de leur alimentation. Qu’elle soit qualitative, quantitative ou de leur façon de se nourrir.

 

Comment bien manger ?

 

Nous sommes-nous arrêtés une seule fois pour réfléchir à la puissance des éléments que contiennent nos aliments ?

 

Nous pourrions être extrêmement riches et instruits que nous serions tout aussi démunis sans nourriture. Nos biens ou nos connaissances ne vaudraient plus grand-chose devant un morceau de pain ou un fruit frais qu’un bienfaiteur nous tendrait.

 

La bouche contient des appareils extrêmement sophistiqués ayant pour but de capter les particules de la nourriture.

 

Nous sommes-nous déjà posés pour observer cela ?

 

Lorsque nous avons faim, il suffit de la première bouchée pour se sentir ragaillardis. Cette bouchée a atteint le cerveau avant même d’avoir rejoint l’estomac !

 

Il faut manger lentement et bien mastiquer. Cela favorise la digestion, évidemment, mais la bouche étant le premier passage de la nourriture, son rôle est plus subtil : envoyer les informations à notre système nerveux.

 

La respiration ne doit pas être négligée, c’est elle qui « mastique » les aliments pour notre corps éthérique et permet de retirer les particules les plus subtiles. Arrêtons-nous fréquemment pour prendre une profonde respiration.

 

Ayons des pensées d’amour et de joie lorsque nous mangeons. La sensation d’être heureux, en paix et en harmonie nourrit notre corps émotionnel de bons aliments.

Soyons UN avec la nature à la fois par la pensée et par l’acte de manger.

 

Personnellement je ne peux manger, respirer et parler simultanément. Essayons donc de garder un minimum de silence lorsque nous mangeons.

 

Concentrons-nous sur notre nourriture et sur l’énergie que nous libérons. Fermons les yeux….

 

·        Que ressentons-nous ?


·        Que voyons-nous ?


·        Quel goût a cet aliment ?


·        Est-il sucré ? Est-il salé ?


·        Est-il mou ou bien dur ?


·        Est- croustillant ?

 

Voilà quelques questions que nous pouvons nous poser en mangeant.

 

Il est important de bien commencer un repas, mais il est également important de bien le terminer !

 

S’allonger immédiatement après un repas rend l’organisme paresseux et la digestion se fera de moins en moins bien au fil du temps.

 

Il n’est pas bon non plus de se lever et de s’adonner à nos tâches, immédiatement après le repas.

 

Prenons le temps de nous poser quelques instants avant de nous lever. Restons tranquilles et pratiquons quelques respirations profondes afin de répartir les énergies que nous venons de libérer dans tout l’organisme.

 

Ainsi correctement réparties, ces énergies nous conduiront loin dans nos travaux quotidiens, lucides sans « coups de pompes » et sans grignotages.

 

Une activité bien commencée est une activité bien menée car c’est en son commencement que tout est défini. Alors faisons les choses en conscience !

 

A bientôt quelque part Chers CO-Créateurs !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article