Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

Libérer ses sentiments refoulés

1004.jpg

La tristesse est liée à l’ouverture de notre cœur. Si nous nous autorisons à être triste et si nous parvenons à pleurer, nous découvrirons notre cœur s’ouvrant largement et nous ressentirons plus de joie et d’amour.

 

Les sentiments négatifs ont tendance à se muer en leur contraire, dès lors que nous les vivons pleinement.

 

Lorsque nous nous autorisons à ressentir (vraiment) un sentiment négatif, celui-ci se résout de lui-même et se change, inévitablement en son contraire ! En d’autres termes, un sentiment qui a été pleinement vécu trouve son chemin, et s'en va !

 

C’est la magie des sentiments ! (l'âme agit !)

 

Les sentiments qui nous ont submergés à un moment ou à un autre de notre vie sont stockés dans notre mémoire cellulaire et dans nos organes, jusqu’à ce que nous les libérions…

 

Ces sentiments que nous avons refoulé pour X raison, ne demandent qu’à être libérés ! C’est ainsi que certains d’entre eux ne cessent d’attirer notre attention en remontant de nos profondeurs.

Ils nous empêchent souvent de progresser dans notre développement personnel.

 

Ces sentiments crient. Ils voudraient quitter leur condition de détention et retrouver leur liberté !

 

S’ils sont libérés, ils cessent d’être notre réalité. Et ce qui n’existe pas ne peut pas créer…

 

Mais comment faire ? Où se trouve la clé de notre prison ?

 

1/ Etablissons le contact avec nos sentiments :

·        comment est-ce que je me sens ?

·        qu’est-ce que je ressens ?

·        de quoi ai-je besoin ?

 

2/ Regardons ensuite notre sentiment droit dans les yeux

N’ayons pas peur ! Focalisons notre attention sur lui et regardons-le sous toutes ses coutures et il disparaîtra, c’est aussi simple que cela !

 

Quelque soit ce sentiment, la colère, la peur, le doute, la haine, la honte, etc., qu’il soit nouveau ou bien qu’il émane de vieux schémas, ne détournons pas notre attention. Ne masquons pas ce sentiment, regardons-le bien en face.

 

Nous pouvons lui dire :

·        Râââaâh ! J’t’ai eu !!! J'te vois !!!

·        Qu’est-ce qui te fait remonter à la surface ?

·        Où est-ce que je peux te ressentir dans mon corps ?

·        Quelle réaction provoques-tu en moi ?

·        De quoi as-tu besoin, ma douleur ?

 

Observons précisément ce qui se passe en nous. La réponse peut survenir sous la forme d’une sensation physique qui signifie que notre corps travaille à la résolution de cette douleur.

 

Un sentiment négatif est un sale petit voleur. Il vole notre énergie. Lorsqu’il se retrouve dans cette situation, il prend peur et disparaît de la circulation, ici, de notre cœur.

 

Chaque fois que nous essayons de supprimer un sentiment négatif, celui-ci gagne en puissance car notre ego se nourrit de ces sentiments.


En revanche, si nous prenons le temps de les ressentir, de les regarder en face,  de les palper, de les faire vivre, ils nous glisse des mains et disparaissent aussi facilement que cela !

 

Ainsi, « en me permettant d’être triste, je m’ouvre à une plus grande joie » !

 

A bientôt quelque part Chers CO-Créateurs !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

didi 25/01/2017 13:18

juste une chose à dire : merci

Elle Nes 27/01/2017 09:00

Merci à vous !

Timyus Végétari 13/04/2011 21:05


Merci pour cette note, je vais essayer de pleurer quand je sens mes traumatismes surgir sous forme de pensées tyranniques et de douleurs, maintenant. La technique me rappel le Focusing.


être moi 13/04/2011 21:50



bONSOIR §


Je ne connais pas le Focusing, je tenterais de me renseigner.


Pleurer permet de libérer les émotions; se forcer à pleurer peut permettre jusqu'à leur transformation (je parle en connaissance e cause) en rire, parfois jusqu'aux éclats ! :)