Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

Le chemin de l'éveil

4639-copie-1.jpg

L’épanouissement de soi, la réalisation de notre être et la libération de nos souffrances ne se font pas en un jour.

 

On ne peut « nettoyer » nos mémoires karmiques en un ou deux stages (quels qu’ils soient) et il est illusoire de croire que nos problèmes relationnels seront résolus en un séminaire.

 

Les stages, les livres, les enseignements les conférences et les rencontres peuvent certes aider à faire le pas sur le chemin de l’éveil.

 

Ce chemin, nous seuls choisissons de l’emprunter. Chaque pas que nous faisons est une reconnaissance à nous-mêmes et nous le faisons dans la solitude, comme nous étions seuls lors de notre venue au monde et comme nous le serons le jour de notre mort.

 

Ce chemin est long. Parfois nous tombons, nous nous relevons toujours. Parfois nous aurons l’impression de reculer, mais en vérité nous avançons, toujours…

 

Ce qui est certain c’est que nous rencontrons de grandes joies, de réels instants de bonheur, des ici et maintenant remplis ! Notre conscience s’ouvre et s’inonde de douceur, de compréhension, de compassion et d’amour.

 

Pour nous, qui voulons faire ce chemin de paix et de sérénité sans risquer de nous égarer, quatre lois fondamentales, quatre repères jalonneront notre route comme autant de pierres blanches.

 

Qu’est-ce qu’il nous faut ?

 

·       une bonne motivation

·       prendre une bonne direction

·       trouver de bons repères

·       avoir un bon véhicule

 

Cette bonne motivation qui nous met sur le chemin est la conscience de la souffrance intérieure de chaque être.

 

La condition même d’exister nous confronte à de nombreuses difficultés pas toujours faciles à gérer.

 

A partir de cette conscience, nos pouvons formuler le désir de ne plus être en souffrance et de ne plus faire souffrir les autres.

 

Vouloir aider autrui est une noble cause, mais toujours faut-il apprendre à ne plus communiquer ses souffrances, quelles qu’elles soient et de quelque manière que ce soit.

 

Savoir se remplir soi-même est la toute première chose à faire si nous voulons nous aider et aider les autres. Comment donner à boire si notre cruche est vide ?

 

Remplissons-nous d’amour, de compréhension et de compassion pour nous-mêmes et nous pourrons les redistribuer à la pelle autour de nous !

 

Lavons notre visage et il apparaîtra propre dans le miroir…

 

A bientôt quelque part Chers cO-Créateurs !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article