Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

La relaxation...Quezaco ?

relaxation2.jpg

Tout le monde parle de relaxation.

 

Oui, mais c’est quoi ?

 

Concrètement ça donne quoi ?

 

La relaxation est le relâchement des fibres musculaires.

 

Ces fibres musculaires, qu’elles appartiennent aux muscles, aux organes ou aux vaisseaux sanguins, ont deux solutions :

Se contracter ou se relâcher.

 

Par exemple, en ce moment, j’écris cet article. J’ai donc une grande partie de mes muscles qui vivent un état de tonicité et de tension alors qu’une autre partie de mon corps est au repos.

 

Arrêtons-nous quelques instants et faisons le point sur les muscles qui nous paraissent au repos et ceux qui nous paraissent en tension.

 

Observons tranquillement comme notre visage peut être inutilement tendu. Curieux, n’est-ce pas ? Nous apprendrons ainsi à relâcher les parties du corps sur lesquelles nous porterons notre attention.

 

Le relâchement est un état physiologique. C'est-à-dire qu’il appartient à la nature même de notre corps, il est inscrit dans notre mémoire cellulaire.

 

Nous n’avons besoin d’inventer ou de créer la relaxation. Elle existe en nous à l’état naturel !

 

Il nous suffit simplement de retrouver cet état naturel de relâchement musculaire !

 

Comment faire ?

 

Rien… Rien en trop. Faire juste ce qu’il faut, c'est-à-dire lâcher prise.

 

Rien… Rien qui puisse contrarier la mise au repos physiologique de la fibre musculaire.

 

Mais alors, puisse que je ne dois rien faire et que c’est un état naturel, comment se fait-il que ce soit aussi difficile de se relaxer ?

 

Il y a deux raisons essentielles qui rendent la relaxation difficile :

 

·       le manque d’entraînement

·       le manque de prise de conscience du phénomène naturel

 

Il est important de comprendre que le relâchement musculaire est un état naturel et que notre corps sait ce qu’il a à faire.

 

Il nous suffit simplement de le laisser faire !

 

Pour cela, il nous suffit de porter notre conscience, notre attention sur le muscle ou l’endroit que nous souhaitons relâcher.

 

Essayons :

 

Portons notre attention sur notre visage. Parcourons notre front et lissons-le mentalement du centre vers les côtés. Portons notre attention sur les muscles qui entourent les yeux, sorte de pneus. Laissons ces pneus se dégonfler. Attardons-nous sur nos joues et laissons-les s’affaisser de chaque côté. Portons notre attention sur nos mâchoires et desserrons-les. Avalons notre salive et observons le relâchement de notre gorge.

Observons à présent comme notre visage est détendu, relâché, relaxé…

 

Voilà tout l’art de la relaxation : porter sa conscience sur chaque partie de notre corps. Inévitablement, cette partie du corps se relâchera.

 

Dès que nous posons notre regard intérieur sur une partie de nous-mêmes, cette partie se relâche aussitôt, comme le sourire encourageant que nous faisons à notre enfant à son premier pas…

 

A bientôt quelque part Chers Co-Créateurs !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article