Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
être soi-même

L'art de respirer

1ftee19l.jpg

"Je respire, je respire

Si à fond que je me vois

Jouissant du paradis."

Jules Supervielle

 

Inspirer est le premier acte à effectuer en arrivant dans ce monde.

 

Expirer est le dernier acte à effectuer en quittant ce monde.

 

Entre temps la Vie existe en nous et elle nous fait vivre.

 

La vie n’est autre qu’une grande respiration qui dure, qui dure, qui dure… Le temps d’une vie !

 

Montres-moi comment tu respires et je te dirais ce que tu es, ce que tu ressens, ce que tu vis !

 

La respiration est réellement le premier et le principal moyen d’expression dont le corps dispose pour traduire, témoigner et parfois même trahir ce que nous ressentons au plus profond de nous.

 

Chaque fois qu’il se passe quelque chose quelque part dans notre mental ou dans l’émotionnel, la respiration se modifie.

 

C’est un véritable dialogue qui s’instaure.

 

La respiration est un message que notre corps envoie à notre cerveau.

 

Plus nous sommes angoissés, plus notre respiration se modifie. Cette modification (qui témoigne de mon angoisse) augmente mon angoisse.

 

Nous pouvons retrouver un certain nombre d’expressions traduisant ce besoin de détente, de repos :

 

·       « laisse-moi souffler de temps en temps »

·       « il faut que je respire un peu »

·       « j’ai besoin de souffler »

·       « je vais prendre l’air », etc.

 

La respiration symbolise l’amplitude, la légèreté, la vastitude et donc, la liberté.

 

Lorsque nous avouons à une personne qu’elle nous « empêche de respirer », en vérité nous lui signifions qu’elle nous enlève une grande part de liberté.

 

La respiration assure la circulation de l’air (entrée et sortie). Quand nous respirons, nous prenons, quand nous expirons, nous donnons, nous échangeons, nous communiquons.

 

L’inspiration est un temps important du mouvement respiratoire, un temps pendant lequel nous prenons de l’air, un temps par lequel nous recevons de l’énergie.

 

L’inspiration poétique comme toute forme d’intuition, se manifeste quand jaillit une révélation venant « d’en haut » ou du plus profond de soi. C'est-à-dire lorsque nous avons l’impression de redonner quelque chose que nous avons reçu.

 

Le Souffle et le Verbe sont liés à la respiration.

 

            « Le vent nommé Udana frappe le nombril et remonte. Ce vent frappe alors 7 endroits :

-        la nuque

-        les gencives

-        les dents

-        les lèvres

-        la langue

-        le gosier

-        la poitrine

Alors le langage se produit.

           

Avec des courbes et des droites, des redressements et des fléchissements, le son qui va et qui vient manifeste le langage.

            Il n’y a pas d’agent, ce langage est une magie.

Qui pourrait savoir que ce squelette, ce paquet de nerfs, peut produire le langage comme un métal en fusion jette de l’eau ? »

Extrait du Dharma

 

A bientôt quelque part Chers Co-Créateurs !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article